Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 18:10

 

Moving Norman Foster


on Art

 

Moving Norman Foster 7

 


Moving Norman Foster 1

Carré d'Art  Nîmes

du

3 mai au 15 septembre 2013

 

Pour les 20 ans de Carré d'Art  Norman Foster l'architecte concepteur du batiment investit le lieu en tant que commissaire d'exposition pour présenter une exeptionnelle expositionqui réunit les maitres et précurseurs de l'art contemporain  ainsi que les nouvelles générations  d'artistes  

Photos de l'exposition : Norman Foster

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 13:33

 

EIJA-LIISA AHTILA

Mondes parallèles

Carré d'Art - Musée d'art contemporain de Nîmes

Exposition du 12 octobre  au 6 janvier 2013

 

 

Ahtila 1

 

Eija-Liisa Ahtila est une narratrice hors pair, qui examine des problèmatiques liées à la condition humaine , ses installations de films remettent en questions les perspectivent traditionnelles et exposent de nouveaux monde de perception.

 

 

Ahtila 8

Album  : Eija-Liisa-AHTILA

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 17:47


Galerie Delacroix

Institut Français de Tanger

"Tanger la Fugitive"

Photographies : Jean - Pierre Loubat

du 21 septembre au 25 octobre 2012

EXPO 2012 

Album   "Tanger la Fugitive"  

Tanger, la fugitive

Fugitive, Tanger échappe, elle se dérobe, insaisissable, perpétuellement mouvante. Elle est tour à tour belle, décatie, fragile, impétueuse, douce, violente, nostalgique, fière, mystérieuse. Comme une actrice, capable de se fondre dans le rêve d’un réalisateur, cette ville profondément cinégénique possède une plasticité déroutante. Ville de passages où les continents se frôlent, Tanger baigne dans les courants contraires de l’Atlantique et de la Méditerranée. Ville froide au soleil brûlant, elle est régulièrement balayée par le cherghi, ce vent violent et fantasque qui secoue les palmiers et fait claquer portes et volets. Ville cosmopolite, où l’on passe en quelques instants de la rue d’Italie à la rue du Portugal, Tanger se plaît à cultiver les paradoxes, à désorienter le voyageur en quête d’un itinéraire balisé. Exigeante, la cité ne s’offre qu’à ceux qui acceptent de se laisser traverser par elle, à ceux qui prennentle risque de se perdre dans le labyrinthe de ses ruelles alambiquées, à ceux qui s’aventurent jusqu’à ses limbes.

C’est précisément dans cette position de lâcher prise, que Jean-Pierre Loubat s’est placé pour aborder la « Perle du Détroit » ; se laissant dériver, s’abandonnant aux sensations, laissant prévaloir le sens de la marche, pour que s’entrouvre, pas à pas, cette cité envoûtante  dont la magie n’opère que si l’on s’y livre.

 Aux couleurs éclatantes des peintres orientalistes le photographe a substitué la rigueur du noir et blanc pour célébrer la lumière éclatante du jour, ou la profondeur de la nuit trouée par l’éclat diapré de la lune. Il se concentre sur les qualités atmosphériques de Tanger et laisse au spectateur la liberté d’imaginer le bleu profond du ciel au travers d’une fenêtre, les nuances turquoise de la mer ou le vert luxuriant d’une palme.Les images de Jean-Pierre Loubat sont silencieuses, pudiques, énigmatiques.Il a souhaité s’attacher aux architectures et aux vibrations de la lumière jouant sur les pierres pourcapter l’esprit des lieux. Se plaçant volontairement à l’écart du tumulte et de l’agitation quotidienne,il donne à voir une autre réalité de la ville. Ses clichés nous révèlent la poésie d’une cité où les murs scarifiés, et les architectures envahies par les herbes seraient les témoins immobiles du passage du temps.

Cette dimension métaphysique est au cœur du travail de Jean-Pierre Loubat. On saisit toute l’épaisseurdu temps dans la photographie des tombes phéniciennes emplies d’une eau sombre où flotte quelques détritus, auprès desquelles viennent s’asseoir de jeunes gens, le regard fixé sur la côte espagnole. Depuis ce promontoire, ils nourrissent leurs rêves obsédants de traversée.

On devine la splendeur passée de la villa Vidal dans la majesté de ces deux colonnes, dressées fièrement devant l’épaisse muraille décrépie ouverte sur la mer. Parfois, la lumière nous fait signe : un croissant de lune se dessine dans l’ouverture d’une porte, un cœur s’incruste entre les arcades d’une mosquée. L’humain n’est présent qu’en de rares occasions dans les photographies de Jean-Pierre Loubat et essentiellement sous forme de silhouette distante et elliptique. Ici, un homme de dos dans le contre-jour, scrutant la baie. Plus loin, un passant fugace traversant la porte de la Casbah, prêt à être happé par une ombre épaisse. Ailleurs encore, deux femmes se détachant sur les murs blancs du palais des institutions italiennes.C’est une vision distanciée, dépouillée de toute anecdote, où le temps semble suspendu, que propose Jean-Pierre Loubat.

Son aventure l’emmène vers l’immatériel, l’insaisissable.

L’ange du bizarre a pourtant guidé son chemin en de multiples occasions durant ses séjours tangérois.Il a croisé le carrosse de cendrillon échoué sur une plage, rencontré un vieux juif en relation directe avec Dieu qui l’a exhorté au mariage, il est tombé nez à nez avec une Mercedes rose bonbon aux sièges garnis de peau de zèbre au pied des escaliers de la casbah. Mais cette magie de Tanger n’est présente qu’en filigrane dans ses images, de manière allusive et discrète. Afin de dire l’étrangeté et l’impression constante de vivre un rêve éveillé ou d’être sujet au phénomène du mirage, il choisit la vue panoramique de la baie, à jamais fugitive engloutie dans un épais brouillard.

 

© Martine Guillerm


Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 14:52

 

Vera lutter

Carré d'Art - Musée d'art contemporain de Nîmes

Exposition du 6 juin au 16 septembre 2012


Vera Lutter

 

Le Carré d'Art de Nîmes  présente  pour l'été 2012 une vingtaine d'oeuvres photographiques de l'artiste allemande Vera Lutter , ainsi qu'une istallation vidéo.

album : Vera Lutter

Partager cet article
Repost0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 08:51

 

Thomas Bernardet

16 mars au 14 avril 2012 

 Galerie From Point to Point  

2 + 2 place de la calade

30000 Nîmes

link www.frompointtopoint.com


Bernardet Thomas

Partager cet article
Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 09:52

Claude Viallat exposition " Mesure donnée "

Point to Point

2 place de la calade 30000 Nîmes

du 29 Février au 6 mars 2012

2802 Cl Viallat 4

«MESURE DONNÉE»

"La valeur des choses est relative ; c'est essentiellement une valeur de désir. " Claude Viallat 

              2802Cl Viallat 2                                  2802Cl Viallat 5 

 

    2802Cl Viallat 1   


  2802Cl Viallat 3  

Partager cet article
Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 11:12

 

      Mark Manders

Carré d'Art - Musée d'art contemporain de Nîmes

Exposition du 10 février au 13 mai 2012

 

Manders 1

 

 

Comme le décrit  Douglas Fogle : "chaque oeuvre de Mark Manders peut être perçue comme une partie d'un ensemble immobilier psycho-géographique en constante évolution".

L'exposition présentée à Carré d'Art, les études d'ombres, montre une approche de la diversité et de l'unité, de variété de matériaux et dimensions, du bureau au sachet de thé, tout est relié à la recherche contemporaine.

 

Album :  Mark Manders Nîmes Carré d'Art  

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 11:16

 

 

POUR UN ART PAUVRE

Carré d'Art - Nîmes

exposition 

 4 novembre - 15 janvier 2012

expo 1b 0311

 

Karla Black, Katinka Bock, Abraham Cruzvillegas, Thea Djordjadze, Gabriel Kuri, Guillaume Leblon, Gyan Panchal, Gedi Sibony.

 

 

Si l'appellation d'art pauvre désigne un mouvement artistique italien des années 60, elle peut aussi être considérée comme une attitude dont la présente exposition cherche la pertinence.


Album : "Pour un Art Pauvre"  

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 09:48

 

" Dezeuze peignait des châssis sans toiles, moi je peignais des toiles sans châssis, et saytour l'image du châssis sur la toile."

Claude Viallat

 

exposition  du 11 octobre  2011 au 13 mars 2012

site du Pont du Gard

 

Pt du Gard 1

 

 

Pt du Gard b 10 10 0382

 

lien : Dezeuze, Saytour, Viallat

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 16:41

 

Galerie Deleuze Rochetin

Route d'Uzès

30700 Arpaillargues


Vernissage 21

 

Exposition des photographies de Jean-Pierre Loubat

sur les traces de Marcel Proust

au cours de cette exposition un livre d'artiste avec des textes originaux de  Martine Guillerm et des photographies de jean-Pierre Loubat à été publié par les Éditions I.F.Y.P

Cliquer sur le link

Vernissag 9

 

Galerie Deleuze Rochetin Vernissage Galerie Deleuze Rochetin

Partager cet article
Repost0